Sunset Beach

Argent, mensonges et trahison ... Bienvenue à Sunset Beach, la ville acidulée où les gens riches n'ont pas fini d'en baver
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Morphée quand tu nous tiens. [ Lb ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Drew Warren

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 27/10/2008

Feuille de personnage
Humeur:
23/100  (23/100)
Affinités:
Heart: Pas l'temps pour ce détail mineur.

MessageSujet: Morphée quand tu nous tiens. [ Lb ]   Lun 27 Oct - 22:58

    1:41 p.m. Starless, nightclub.

      « Désolé ma jolie, mais ce soir c'est dans les bras de Morphée que je vais finir. »

    Ce fut donc avec un léger regret que Drew quitta sa compagne de la soirée, qui espérait peut-être le ramener dans son lit, vu la façon qu’elle utilisa pour l’aborder, et les sous-entendus qu’elle lança. Mais ce soir, Drew s’était rendu ici dans le seul but de décompresser de sa journée. Il s’était plongé dans une atmosphère tranquille en compagnie d’un verre, jusqu’à ce que cette demoiselle vienne à l’abordage. Il était déjà guetté par la fatigue, qui s’agrippait à lui à en arriver au point où il renonça à rester plus longtemps dans ce lieu. Toujours en compagnie d’un verre, et de la demoiselle, il les quitta tout les deux, en laissant un billet sur le comptoir. Billet dont la somme équivalait à toutes leurs consommations, voire même un peu plus.

    Une fois dehors, l’esprit à l’air libre, il s’avança vers sa voiture en titubant un peu, non pas par l’effet de l’alcool mais à cause de la fatigue. Il ouvrit la portière gauche, puis s’avachit sur le siège. De sa main gauche, il referma la portière, recula ensuite le siège pour l’installer en position couchette juste après. Pas question pour lui de prendre le volant, il ne pouvait plus lutter contre le sommeil, et ne voulait risquer un impair. Malgré les apparences, il était conscient des conséquences de ses actes. Cependant il était encore capable de rentrez chez lui pour sa mère, si quelque chose lui arrivait. Hors-là, pas de nouvelle, bonne nouvelle.

    7:24 a.m. Parking du Starless, nightclub.

    Au petit matin, les premiers rayons du soleil lui chauffèrent les paupières. Ses yeux à peine ouverts, Drew chercha quasiment à l’aveuglette son paquet de cigarette dans les poches de son cuir. Sa main dessus, il sortit une sèche pour la coincer entre ses lèvres. Inutile de chercher son briquet, celui-ci se trouvait rangé dans le paquet, avec lequel bien entendu il s’alluma sa cigarette. Toujours coucher sur le dos, le siège abaissé, il regardait les formes étranges que dessinait la fumée de sa sèche. Cette petite attraction finie, Drew sortit de sa voiture, et s’étira dans un léger bâillement. Sa nuit fut courte mais bénéfique, lui réparant un peu le sommeil. Un sommeil qu’il avait bien du mal à trouver, non pas dû à des insomnies, mais à ses problèmes. Voilà plus d’une semaine que les nuits blanches s’enchainaient dans sa maison. Il sacrifiait des nuits entières à diverses choses pas très nettes, mais ça ne regardait que lui.

    Hors de son bolide, il s’offrit une petite marche dans les environs, histoire de se dégourdir les jambes. Sa cigarette terminée, il l’écrasa au sol et retourna à l’intérieur de son Américaine. Sa main gauche sur le volant, l’autre sur le levier de vitesse, il passa la première et en moins de deux le rugissement de la Dodge Challenger s’éloigna du parking de la discothèque.

    8:12 a.m. Maison de Drew & sa mère.

    Aussitôt rentrer de sa nuit passée dans sa voiture, Drew se faufila sous la douche. Savonné, rincé, séché, rasé, coiffé enfin vite-fait, il brossa ses dents, et le voilà fin prêt pour… Ca il ne le savait pas encore. Il feuilletait un vieux journal dans la cuisine, une tasse de café à la main, et une serviette de bain autour de la taille. Debout face au plan de travail, il referma puis plia en deux le quotidien plus très frai en actualité. Il frottait des pieds chez lui, en cogitant sur une idée à tuer le temps. Il décida de sortir prendre un petit déjeuner, son café matinal ne lui suffisait pas, et il ne tenait pas à rester cloitrer chez lui, puis sa mère dormait encore. Il sauta dans un boxer blanc puis dans un jeans, passa un tee-shirt blanc col en V par sa tête, enfila une veste de costard noir, glissa dans une paire de chaussettes puis de tennis. Tenue très sobre mais assez classe. Il laissa un mot pour le réveil de sa mère. Puis direction le garage pour se vêtir d’un tout autre habit, son Américaine.

    10:37 a.m. Sunshine, café.

    La matinée venait de filer à une allure folle, Drew ne vit même pas les minutes passer. Ce qui le fit prendre conscience de l’heure, fut un message reçu. Celui-ci provenait de sa mère. Il le lit puis ne mit que quelques secondes pour y répondre. Rien de bien grave, mais il ne put s’empêcher décrire un message rassurant et réconfortant.

    Posé sur un haut tabouret, les mains croisés sur le comptoir, ses ténébreux dévisagèrent un type un peu louche. Puis il vint se concentrer sur la serveuse qui galérait avec la préparation d’un cocktail. Il porta sa tasse de café à ses lèvres, sans changer de vue. Drew sentit un picotement au niveau de ses yeux, ce n'était pas la fumée de sa cigarette qui se consummait un peu dans le cendrier, mais tout simplement la fatigue qui pointait à nouveau le bout de son nez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Morphée quand tu nous tiens. [ Lb ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bretagne... quand tu nous tiens.
» Nostalgie quand tu nous tiens
» Réalité quand tu nous tiens
» Vanité, quand tu nous tiens...
» Corsica quand tu nous tiens !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sunset Beach :: CITY CENTER :: SunShine` Café-
Sauter vers: