Sunset Beach

Argent, mensonges et trahison ... Bienvenue à Sunset Beach, la ville acidulée où les gens riches n'ont pas fini d'en baver
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 # Tyler Hawkins #

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: # Tyler Hawkins #   Lun 11 Aoû - 19:36




" When you were here before
Couldn't look you in the eye
You're just like an angel
Your skin makes me cry
You float like a feather
In a beautiful world
And I wish I was special
You're so fuckin' special...
"


I. VOTRE MOI VIRTUEL :

1. Carte d'identité :

Nom : « Hawkins mais, vous deviez déjà le savoir, non ? »
Prénom : « Tyler, tout simplement. Heureusement, mes parents ont été inspirés le jour où ils ont choisi de ne pas me donner de deuxième prénom. Connaissant leur capacité d’imagination, ça n’aurait pas ressembler à grand-chose ... »
Surnom : « Tyler est un prénom suffisamment court, vous ne trouvez pas ? »
Age : « J’ai dix-sept balais, si vous voulez tout savoir. »

Lieu de naissance : « Chicago, dans l’Illinois. »
Nationalité : « Américaine, pure et dure. »

2. Votre MOI extérieur :

Votre caractère : Au moins 8 lignes.
« Vous l’aurez remarqué en lisant cette fiche, j’espère, j’ai un caractère fort intéressant ! Bon, allez, j’vais être sérieux un petit moment.
J’ai un caractère bien à moi et assez facile à vivre, en général. Bien sur, pour celui-là, vous pourrez dire merci à James, l'homme qui m'a élevé ! Je tiens tout ça de lui et ce n’est pas lui qui va me contredire. J’ai toujours été très ouvert au monde et aux gens et aussi très tolérant. Quand on a un tuteur comme le mien, difficile d’en être autrement ! Avec les autres, je n’ai jamais été des plus sociables bien que généralement, je m’entende bien avec tout le monde. J’aime beaucoup parler mais, la plupart du temps, je me retiens. Je préfère écouter. Je peux parfois me montrer très compréhensif quand je veux et j’écoute les gens, plus que je ne parle parfois. En réalité, beaucoup de gens disent de moi que je ferais un bon psy ... Ils déraillent, soit dit en passant !
Ah tiens, ça aussi, vous l’aurez remarquer, je suis toujours très rieur quand je connais bien les personnes avec qui je me trouve. Vous l’aurez peut-être remarqué, mon humour reste toujours très sarcastique et ironique. C'est sans doute une sorte de protection. C'est en tout cas ce que m'a dis le psy après la mort de mes parents et celle de mon petit frère. Pourtant, je suis quelqu’un d'assez optimiste, je crois aimer la vie. Pourtant, celle-ci ma bien souvent déçu ... D’ailleurs, cette vie et toutes ces épreuves m'ont forgé une carapace. Une carapace extrêmement solide qui, pour la personne qui essaiera, sera dure, voir impossible, à détruire. Du coup, j’ai souvent une voix calme et posée, et on pourrait croire que je ne m’énerve jamais mais, sachez-le, je démarre au quart de tour. Parfois même, beaucoup trop violemment, je dois dire ... Quand je m’énerve, je m’énerve, c’est peu de le dire ! Je suis d’ailleurs très rancunier et je me souviens de beaucoup de choses ! Alors si vous, vous vous souvenez m’avoir piqué un stylo au primaire, ce qui m’étonnerais beaucoup par ailleurs, j’étais déjà un sacré en primaire, courrez-vous cacher ! Enfin, pour stylo, je ne vais pas non plus vous tuer mais, lorsqu’il s’agit de faire du mal aux gens que j’aime alors là, je ne réponds plus de mes actes !
Finalement, pour bien finir, je dois souligner un autre de mes traits de caractères, je suis borné ! Mes pauvres professeurs n’arrêtent pas de me le dire d’ailleurs ... En fait, quand j’ai une idée en tête, il est impossible de me faire changer d’avis. Même si je sais que je fonce dans le mur, je fonce, tête baissée, quitte à me le prendre vraiment ce mur. Parfois beaucoup trop fier pour admettre m’être trompé ... Bon ok, je ne suis pas toujours tout le temps si déconneur mais, généralement, j'essaie ... »


Votre apparence : Au moins 5 lignes.
« Physiquement, que dire sur moi ? J’suis un beau gosse, sans me vanter ! Non, cette fois, j’arrête, j’vais essayer d’être sérieux deux minutes, bien que je soit tout de même très beau ... Physiquement, je crois que je tiens beaucoup de mon père, beaucoup plus en tout cas que de ma mère. De taille, je n’ai jamais été extrêmement grand, sans pour autant être petit. Je suis dans la norme, à vrai dire. J’ai une carrure d’athlète, il faut le souligner, grâce au sport. Bon ok, la moto, c’est pas le sport qui muscle le plus mais, ça compte aussi, hein ! D’ailleurs, en parlant de muscles ... Sur les miens, et plus précisément sur mon épaule droite, se trouve un tatouage, mon premier tatouage. J’avais seize ans et j’avais un peu bu ... C’est un dragon, d’un noir d’encre. Maintenant, venons-en à mon visage, parfait soit dit en passant ... Mes yeux, la seule chose que je tiens de ma mère, sont d’un bleu cristallin, beaucoup trop clair pour être normaux si vous voulez mon avis ! D’ailleurs, ces yeux, je n’arrête pas de les plisser. Et les filles, ne pensez pas aux rides que j’aurais plus tard, on y est pas encore ! Enfin bref, revenons à ces fameux yeux. Ils sont généralement très expressifs, on lit dans mes yeux comme dans un livre ouvert. En général, il n’est pas difficile de voir dans quel état d’esprit je suis ... Parfois, c’est embêtant, parfois, ça empêche certains idiots de venir me parler. Plutôt cool, hein ? D’ailleurs, mon visage est toujours très expressif, enfin toujours c’est un grand mot ! Quand je souris, ce qui n’arrive pas très souvent, de petites fossettes apparaissent au creux de mes joues. Ah oui, j’allais presque oublier d’en parler : mes cheveux ! J’admets qu’ils sont parfois un peu pas coiffés ! Mais, faut quand même pas abuser ! Ils sont blonds, assez clairs et sont assez courts, généralement très peu coiffés.
Côté habillement, on ne peut pas dire que je sois quelqu’un qui se prend vraiment la tête. Moi, généralement, j’attrape ses fringues le matin venu parce qu’elles étaient sur mon chemin alors, que j’me dirigeais encore en caleçon vers la douche. Vous me verrez le plus souvent en jean, en tee-shirt ou chemise et en converses. Rien de bien compliqué ... Enfin, en bref, j’me prend la tête ni pour les vêtements, ni pour les cheveux, vous l’aurez sans doute compris ... »


Votre groupe : « Je fais partie des ‘Sunset Lions. »

3. Votre MOI intérieur :

Votre couleur préférée : « Je n’en ai jamais spécialement eu ... Mais puisqu’il faut en choisir une, je dirais le bleu. »
Votre chanson préférée : « Voila une autre colle ... Il y a tellement des chansons magnifiques, pourquoi ne faudrait-il qu’en choisir une seule ? Malgré tout, je dirais Hallelujah de Jeff Buckley. »
Votre groupe / artiste musical préféré : « Et, c’est reparti ! Je n’en sais pas beaucoup plus, je dirais alors Linkin Park ou Radiohead ou même Coldplay. »
Votre style de musique : « Ah, enfin une question où je peux répondre sans trop me casser la tête. Je vais dire le rock ! »
Votre bouquin préféré : « Mon bouquin préféré ? Waouh, euh ... Les Raisins de la Colère de John Steinbeck. »
Votre conte de fée préféré : « Pfffiou ... Je n’en sais rien, je n’en ai jamais beaucoup entendu. Le petit poucet, peut-être ? »
Votre film préféré : « Scarface, sans hésiter. »
Votre série préférée : « En ce moment, je dirais Prison Break. »
Votre plat préféré : « Tout bêtement, les pizzas ! »
Votre boutique préférée : « Aucune idée, Virgin peut-être ! »
Votre lieu préféré : « Mes toilettes ! Je voue une grande passion aux toilettes, à vrai dire. Non, je rigole ! En réalité, c’est la plage, mon endroit préféré, et plus particulièrement la nuit. J’aime la lumière de la lune et la noirceur de la nuit. C’est calme et apaisant. »
Votre pays / lieu de vacances préférée : « J’aime énormément Rome. Pour moi, c’est une des villes les plus belles au monde. »
Votre marque préférée : « Je n’en ai pas spécialement ... Je ne regarde pas vraiment les marques, c’est surtout le vêtement qui m’intéresse. »
Votre sport préféré : « Le basket, ça n’est pas bien compliqué à deviner ! »
Moto / Voiture / Vélo : « Moto, sans hésiter. J’aime énormément les motos et tout ce qui s’y rapporte. »

II. VOTRE MOI VERITABLE :

Perso sur votre avatar : Chad Michael Murray
Multicompte : Non
Où avez-vous connu le forum : Sur Pub RPG Design, il me semble !

Votre prénom : Marlene
Votre âge : 17 Ans
Combien de fois par semaine pensez vous venir sur le forum : Eh bien, un peu tous les jours, j’imagine. Sauf rares absences ...
Que pensez vous du forum : Il est absolument génial. Du design à l’organisation, en passant par les pvs et le contexte, tout me paraît super.
Commentaires : Eh bien, félicitations aux créateurs du fofo’ parce qu’il est vraiment sympa !
CODE : Ok by Sarah


Dernière édition par Tyler Hawkins. le Lun 11 Aoû - 20:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: # Tyler Hawkins #   Lun 11 Aoû - 19:37

4. Votre histoire. FAIRY TALE OR NIGHTMARE :

Votre famille : Au moins 3 lignes.
« Ma famille ... Une histoire bien triste ... Je n’ai plus de famille, depuis mes huit ans. J’avais un père, Matthew Hawkins, garagiste à ses heures et humoriste à la maison. Une mère que j’aimais plus que tout, Sarah, qui était coiffeuse, et un petit frère, du nom de Lucas. Seulement, beaucoup de monde le sait ... Le bonheur, ça ne dure jamais. Le jour de mes huit ans, alors que nous revenions d’une journée fantastique, mon père, ma mère et mon frère se sont éteints. Ils se sont tous les trois fait tirer dessus par des hommes encagoulés. Depuis, je vis chez un homme, du nom de James Fletcher. Un policier incroyablement bon qui est devenu mon tuteur. »

Vos Amours : Au moins 4 lignes.
« Emma ou Stacey ? Stacey ou Emma ? Telle est la question ... Mes amours n’ont jamais été si compliqués qu’aujourd’hui. J’vous explique la situation ? Très bien. Depuis pas mal de temps, je m’entends très bien avec une certaine Emma Jenkins. Je la considère comme ma meilleure amie, si vous voulez tout savoir. Le hic, c’est que je commence à ressentir des choses étranges sur son compte. Du genre, de l’attirance ... Et puis, Stacey Witter qui a pointé le bout de son nez. Celle-ci, une incroyable et magnifique jeune fille, semble plutôt attirée par moi et je crois bien que c’est réciproque. Maintenant que vous saisissez l’histoire, que dois-je faire ? Révéler à Emma mes sentiments, en prenant le risque de briser notre amitié ? Ou alors foncer vers Stacey, au risque de me tromper ? Je n’en ai pour l’instant aucune idée ... »

Votre histoire : Au moins 15 lignes complètes.
« Je dois déjà vous le dire, raconter ma vie n’est pas une chose que je fais tous les jours, et que j’aime particulièrement faire. Ma vie a été faite de pas mal de tristes souvenirs et d’événements difficiles. Je n’aime beaucoup la raconter cette histoire. Mon histoire ... Et pour une fois, figurez-vous, je vais être sérieux ...
Tyler Hawkins, de mon vrai nom, j’ouvre mes petits yeux couleur océan pour la première fois un soir de juillet lumineux, dans le nord des Etats Unis, à Chicago plus précisément. Au fait, je suis né le trente juillet, un jour que plus tard, je marquerais d’une pierre noire. Mes parents optent pour le prénom de Tyler, le même nom que mon grand-père paternel, décédé beaucoup trop tôt à leurs avis. La vie s'annonce belle pour moi. Mes parents ont une vie plutôt simple mais très heureuse. A ma naissance, cela faisait seulement un an qu’ils s’étaient mariés. Ma mère, Sarah, était une très belle femme, aux longs cheveux blonds et aux yeux turquoise. Elle venait juste de finir ses études de coiffure et travaillait comme employée dans un petit salon de la ville d’Illinois. Je me souviens bien d’elle. Elle était douce quand elle nous serrait dans ses bras et rassurante comme nous avions peur dans le noir. Et ça, je m’en souviens comme si c’était hier, elle n’arrêtait pas de traiter papa de clown. Mon père, Matthew, avait vingt cinq ans quand je suis né, il reprenait le garage que son père lui avait légué après sa mort. Il était grand et paraissait être l’homme le plus fort au monde à mes yeux de petit garçon. C’était un homme bien, je crois. Il était drôle et n’arrêtait pas de faire rire ma mère. Elle, elle lui disait d’arrêter à chaque fois qu’il faisait des petites bêtises mais, au fond de moi, j’étais sur qu’elle aussi adorait ça ! En fait, nous étions une famille heureuse. Comme toutes les familles du monde, nous avions des hauts et des bas mais, j’étais un enfant et ce que m’apportaient mes parents me suffisait bien ! J’avais trois ans quand mon petit frère est venu au monde. Quel bonheur j’ai ressenti en le voyant dans sa petite couverture bleue. D’ailleurs, ses yeux aussi étaient bleus, les mêmes que les miens. Mes parents l’ont appelé Lucas et je l’adorais, vraiment ... Pendant cinq ans, le temps passa et tout allait bien. A l’école, aussi, c’était super. Je m’amusais comme un petit fou, entouré de mon frère et de mes copains. J’étais un gamin, insouciant, rêveur, avec pleins d’étoiles dans les yeux. Mais, le jour de mes huit ans, tout a basculer ... Comme une chute de soixante étages après laquelle vous vous en sortiez vivant. Parce que oui, j’étais vivant. Mais, tout en moi criait de douleur ...

Ce jour-là, j’avais huit ans et comme à tous nos anniversaires à moi et à Lucas, on faisait quelque chose de spécial en famille. Alors mes parents nous ont mis, moi et Lucas, à l’arrière de la voiture et on est partit. Je me souviens encore comme le trajet était long et comme mon petit frère n’arrêtait pas de demander quand on arrivait. Lucas était toujours impatient en voiture et là, en plus, ni maman, ni papa ne nous avaient dit où on allait ! Pourtant, nous ne partions pas si loin que ça.
Finalement, nous avons passé une journée extraordinaire dans un parc aquatique, pas vraiment loin de la maison. Je ne suis pas sur de m’être autant amusé depuis ce jour-là. Mes parents avaient bien choisis. Ou pas ... Sur le chemin du retour, tout le monde était fatigué de la journée et Lucas s’était endormi. Moi, je gardais les yeux grands ouverts, je voulais voir la route défiler. Et puis, nous avons pris cette route, une toute petite route de campagne. Au milieu de cette fameuse route, il y avait un petit groupe d’hommes, je n’ai jamais su combien ils étaient précisément mais, je me souviens bien qu’ils étaient tous cagoulés de noir. Papa a du s’arrêter et là, tout s’est passé très vite. Ma vie s’est arrêtée, à ce moment-là. Les hommes en noir ont obligés papa à sortir de la voiture.

- « Tes clefs ! DONNE TES CLEFS !!! »

Ils hurlaient, ils ordonnaient à papa de lui donner ses clefs. Papa a refusé et pour la première fois de ma vie, j’ai vu une arme. Le grand homme qui tenait mon père à distance, a sorti une arme de l’arrière de son pantalon. Ma mère, à ce moment-là, s’est mise à crier. Elle, qui d’habitude avait toujours un regard rieur et serein, paraissait effrayée, horrifiée. Elle a ouvert sa portière et Lucas, qui s’était réveillé à cause du hurlement de maman, s’est mis à pleurer, très fort.

- « NON, SARAH ! Protège les enfan... »

Et l’homme encagoulé a tiré, silencieusement, faisant ainsi taire mon père. Je me souviens du sang, du hurlement de ma mère et des pleurs de mon frère. Mon père s’est effondré sur le capot de la voiture et un nouveau coup de feu a retentit, puis un autre et encore un. Ma mère, qui s’était précipitée sur mon petit frère pour essayer de le détacher de son siège et s’enfuir, venait à nouveau de se faire tirer dessus. Il y a eu un bruit étrange à ce moment-là et j’ai entendu les pleurs de Lucas s’évanouir pour ne laisser place qu’à un râle profond. J’ai tourné la tête et j’ai vu que le doudou de mon frère était devenu tout rouge, tâché de sang. Ma mère s’était effondrée par terre et Lucas devenait blanc à vue d’œil. C’est seulement à cet instant que je me suis mis à hurler. J’ai appelé papa, puis maman. Aucune réponse.

- « Ils ne te répondrons plus maintenant, gamin. »

L’homme qui venait de tuer mon père et ma mère me regardait et parlait d’une voix froide. Je me souviens de ses yeux, tout aussi glacés que sa voix. Des yeux gris, tranchants, comme de l’acier. Il a, à nouveau, levé son arme vers moi. Et à ce moment –là, un homme, complètement différent de ceux avec les cagoules, a surgi de nulle part. Lui aussi avait un pistolet et quelques secondes plus tard, trois voitures de police arrivaient, mettant en fuite le groupe d’hommes. Moi, je m’étais déjà détaché et j’étais sorti de la voiture. J’ai couru vers mon père. Ses yeux grands ouverts ne bougeaient plus, du sang coulait de sa tête. Je n’oublierais jamais cette vision d’horreur, que je ne préfère même pas décrire. Puis, j’ai contourné la voiture. Ma mère tremblait encore, elle. La balle l’avait touché à la poitrine, en plein cœur. Elle tourna les yeux vers moi et poussa son dernier soupir. Elle était morte.
A cet instant, des larmes se sont mises à couler sur mon visage de gamin. Des larmes qui n’ont arrêtés de couler que le lendemain quand je suis tombé de sommeil. Et j’ai tourné les yeux vers mon frère. Je lui ai passé ma main dans les cheveux et il m’a regardé, comme pour m’implorer de quelqu’un chose. Lui ne pleurait plus. Je lui ai attrapé la main rapidement et c’est à cet instant que je me suis senti attrapé par derrière. L’homme qui avait fait fuir les hommes encagoulés m’a pris dans ses bras et m’a éloigné de Matt. J’ai crié son nom et mon petit frère m’a regardé m’éloigner de son regard vitreux et fatigué. Je ne l’ai pas vu longtemps. Un médecin, je crois, s’est précipité sur lui, me coupant de sa vue.

Lucas a succombé à ses blessures, la nuit qui a suivi. Toute ma famille était morte. Je n’avais plus personne. Quand j’ai réalisé cela, je me suis muré dans le silence. Je n’ai plus parlé pendant deux mois. James Fletcher, l’homme qui m’avait sauvé, m’a gardé avec lui depuis tout ce temps. C’était un policier et je sais que je lui dois tout. Il est devenu mon tuteur et m’a élevé comme son propre fils.
Un fils qui, à l’adolescence, lui a causé quelques soucis. Je n’ai pas été, en moyenne, un garçon trop turbulent. Mais, j’ai eu ma grosse période de rébellion. Je buvais beaucoup trop et assistais à des fêtes tous les week-ends. Avec le temps, je me suis calmé et j’ai enfin compris ce que je devais faire de ma vie. Je me suis mis au basket et je me suis défoulé grâce à ce sport. Je m’échappais de la vie réelle et j’oublie le drame. Si j’en ai la possibilité, je deviendrais basketteur professionnel. Sinon, je deviendrais policier. Et ma vie, je la donnerais aux autres. Je n’en ai plus besoin et la seule chose qui pourrait me rendre le peu d’estime que j’avais pour ma vie serait d’éviter à chacun de vivre un drame telle que celui que je venais de vivre. Je voulais, je devais aider les gens, les soulager de leur ennui et protéger ceux qui en ont besoin. Si le destin ne m’offre pas la chance de percer dans le basket, alors je serais policier.

De cette histoire, je n’ai parlé à personne. Bien sur, tout le monde ou presque est au courant que je vis chez un tuteur et non chez mon père, que mes parents sont morts mais, les circonstances restent flous et je n’aime pas m’étendre plus là-dessus. J’estime, de toute façon, que personne n’a besoin de le savoir. En plus de ça, alors que je débutais le lycée, James et moi avons déménagé. Je ne supportais pas bien le fait que tout le monde connaisse mon histoire, que les gens aient pitié de moi. Je trouvais cela frustrant, vraiment. Et nous avons ainsi déménagé. Ici, à Sunset Beach. Ici, j’ai fait mes débuts dans l’équipe de basket, je me suis créé une réputation et je n’ai jamais plus parlé de mon passé. Cela fait trois ans que je suis ici et j’adore cette ville, pour l’ambiance, les amis que j’ai ici et aussi les filles ... D’un côté, il y a ma meilleure amie, Emma Jenkins, pour qui mon cœur bat un peu trop fort de ce qu’il devrait. Et de l’autre côté, il y a Stacey Witter, une jeune fille absolument canon qui ne manque pas de me draguer. Affaire à suivre ... »


Dernière édition par Tyler Hawkins. le Lun 11 Aoû - 20:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Evan Newton

avatar

Nombre de messages : 538
Citation : Aimer c'est préférer un autre à soi même
Date d'inscription : 08/06/2008

Feuille de personnage
Humeur:
30/100  (30/100)
Affinités:
Heart: ??

MessageSujet: Re: # Tyler Hawkins #   Lun 11 Aoû - 19:58

Bienvenue ! Merci de ton inscription ^^
Bonne chance pour la suite, je valide le code en attendant

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Jenkins

avatar

Nombre de messages : 750
Age : 27
Citation : -J'aime tout le monde & Tout le monde m'aiment- xD et la marmotte met le chocolat..j'vous jure^^
Date d'inscription : 05/07/2008

Feuille de personnage
Humeur:
30/100  (30/100)
Affinités:
Heart: ..?

MessageSujet: Re: # Tyler Hawkins #   Lun 11 Aoû - 20:07

Welcomeee!^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remember07.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: # Tyler Hawkins #   Lun 11 Aoû - 20:33

Merci tous les deux !
Je crois avoir fini ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Evan Newton

avatar

Nombre de messages : 538
Citation : Aimer c'est préférer un autre à soi même
Date d'inscription : 08/06/2008

Feuille de personnage
Humeur:
30/100  (30/100)
Affinités:
Heart: ??

MessageSujet: Re: # Tyler Hawkins #   Lun 11 Aoû - 20:40

Très belle présentation ! C'est parfait et c'est sans aucune hésitation que je te valide ^^
Bon jeu à toi Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: # Tyler Hawkins #   

Revenir en haut Aller en bas
 
# Tyler Hawkins #
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sally Hawkins
» La BO de Brian Tyler
» Tyler Lockwood
» Musiques de Transformers Prime par Brian Tyler
» Coleman Hawkins - Indian Summer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sunset Beach :: BEFORE THE GAME :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: